Avoir du volume sur son Twist Out : La VRAIE méthode pour les Cheveux Crépus !

twist out cheveux courts

Comme toutes les filles aux cheveux crépus, pendant longtemps j’ai regardé des tutoriels de mes « consœurs » américaines espérant trouver des réponses pour prendre efficacement soin de mes cheveux crépus sauf qu’à un moment donné, j’ai bien dû me rendre compte qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. J’ai compris que je devais m’en inspirer (parce que reconnaissons-le, elles sont les pionnières dans le domaine et il y a beaucoup de bons tuyaux à prendre) mais que je ne devais pas systématiquement copier bêtement tout ce que je voyais car j’ai une texture clairement différente de la leur. Et ceci est valable autant pour les soins, que les coiffures. En parlant justement de coiffure, prenons par exemple cette coiffure banale qu’est le twist out : la procédure « normale » veut qu’après avoir défait ses vanilles, on sépare directement les brins et pour plus de volume, on peut se servir d’un peigne afro pour soulever ses racines…sauf que…..

Cette technique ne fonctionne pas pour les filles aux cheveux crépus comme les miens (du moins, j’estime qu’elle ne met pas complètement en valeur nos cheveux). La raison majeure à cela est que : lorsque que l’américaine aux cheveux de type 4A ou même 4B sépare les brins de ses vanilles défaites, ses cheveux se déploient naturellement sur toute leur longueur (prennent en volume et ont directement cet aspect « fluffy ») et donc lorsqu’elle vient soulever ses racines avec un peigne afro (racines qui sont pour la petite histoire très souples et très faciles à soulever avec le peigne), elle obtient un résultat magnifique !! Houraaaa !!!

Maintenant quant à moi aux cheveux crépus 4C, ce n’est pas tout à fait la même histoire : lorsque je viens directement séparer les brins, mes cheveux ne se déploient pas, ils restent tout maigres et on me dit que pour avoir plus de volume je dois venir soulever mes racines avec un peigne afro. Sauf que à ce niveau ci, mes racines aussi sont frustrées car elles ont subi la torsade des twists et donc ce n’est pas évident de les soulever à mon aise. Et quand bien même ça le serait, avec des longueurs toutes chétives je ne suis pas trop sûre de ce que ça donne en vrai. Mais voilà, on s’en est longtemps contenté car c’était la méthode « unique et ultime » pour les cheveux afro en général. Sauf que, après remise en question et abstraction de tout ce que je croyais connaître en la matière, j’ai testé quelque chose de différent, et ce simple geste a en effet fait toute la différence !

De quoi s’agit-il ?

Tout simplement, après avoir défait mes vanilles, avant de séparer les brins, j’ai inséré une étape supplémentaire à savoir celle de dérouler d’abord chaque brin sur lui-même (dans le sens contraire de celui dans lequel il a été twisté) afin de déployer mes cheveux. Oui le cheveu 4C est un peu paresseux à ce niveau et il ne va pas se déployer automatiquement comme un cheveu de type 4A juste après la séparation des brins. Et vu qu’il ne le fait pas de lui-même, il va falloir venir le faire à sa place. Ce simple geste change toute la donne car directement on gagne un volume qui était jusqu’ici enseveli sous une méthode de twist out inadéquate pour notre type de cheveu.

Grâce à ce geste, on obtient des cheveux déployés, plus lestes et fluides mais aussi on évite la casse au niveau des pointes que peut souvent causer la séparation des brins sans déroulage préalable. Et après ces 3 étapes (défaire les twists, déroulage, et séparation des brins), le peigne afro au niveau des racines prend tout son sens car les racines sont plus souples et plus faciles à soulever et on garde une certaine harmonie de volume entre les racines « soulevées » et les longueurs « déployées ».

En résumé, j’estime que le cheveu crépu 4C est encore mal connu et que ce sera à nous de développer nos propres techniques de soins, de coiffures pour en tirer le meilleur car très souvent pour avoir le même résultat qu’autrui, on devra prendre une voie différente, parfois plus longue et c’est marrant parce que c’est une observation qui s’applique dans la vie de tous les jours et dans tous les domaines de la vie. Pour obtenir un résultat donné, on ne devrait pas se focaliser sur la méthode d’une personne Lambda (quand bien même sa méthode pourrait nous aiguiller), mais bel et bien sur le résultat en question, et ceci voudra souvent dire, trouver ses propres marques et développer sa propre stratégie.

Comments

comments

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *