Cheveux Crépus : Couper pour gagner en longueur ?

S’il fallait classer les étapes d’entretien du cheveu crépu, la 1ère étape pratique serait sans aucun doute de se couper les pointes et je l’ai appris à mes dépends. J’ai passé mes 4 premières années de naturel sans me couper les pointes et oh combien je me rends compte que c’était une erreur monumentale.

Je reçois souvent beaucoup de messages de filles se plaignant de leurs cheveux qui s’emmêlent fortement mais s’il y a une chose que vous devez savoir les filles c’est que vous ne pouvez pas lutter contre le fait que vos cheveux s’emmêlent (vos cheveux étant crépus ou bouclés, forcément ils s’entrecroisent les uns les autres). C’est la nature de vos cheveux de s’emmêler tout comme c’est leur nature d’être plus secs qu’un cheveu caucasien par exemple.

Par contre ce qu’il est possible de combattre ce sont les nœuds ; plus vos pointes seront fines plus vos cheveux seront susceptibles de s’emmêler et de créer des nœuds (qui eux vont entraîner la casse de vos cheveux) par contre plus elles seront carrées, plus vous aurez la tâche facile au moment du démêlage et je m’en suis bien rendu compte lorsque j’ai décidé d’instaurer une routine de coupe régulière : faire ses soins devient plus facile car le démêlage devient plus facile et cela permet de gagner du temps.

Si vous avez un cheveu de type 4C (le plus crépu), ne pas couper est un luxe que vous ne pouvez pas vous permettre car étant donné que vos  cheveux ont une forte propension à s’emmêler et vu qu’ils sont plus secs qu’un autre cheveu, ça peut être le parcours du combattant pour les démêler si en plus les pointes sont fines car vos cheveux ne glissent pas facilement les uns sur les autres comparé à un cheveu de type 4B ou 4A par exemple. 1 cm en moins ne fait aucune différence sur la longueur de vos cheveux mais une grande différence quant à leur maintien et la rétention de longueurs sur le long terme.

Les cheveux avec des pointes « propres » sont ceux qui retiennent le plus leurs longueurs !

A quelle fréquence couper ?

Les coiffeurs professionnels recommandent de le faire une fois par trimestre. Quant à moi, entre ma première grosse coupe et la 2e, il s’est écoulé 5 mois ½ et là je sentais bien que c’était limite car j’avais commencé à ressentir les difficultés que l’on rencontre lorsque nos pointes commencent à se transformer en queues de rats ! Finalement, après avoir observé le comportement de mes cheveux sur plusieurs années, je me coupe les pointes une fois par trimestre 🙂 .

Je dirai que l’idéal serait de couper ses pointes avant que vous ne commenciez à rencontrer ces difficultés car il n’est pas bon pour le cheveu d’être stressé à cause des nœuds. Couper 2 à 4 fois par an me paraît une fréquence assez raisonnable.

Quelle longueur couper ?

Je pense que 1 cm est une longueur raisonnable si on est déjà sur une lancée de coupe assez régulière. Par contre si c’est la 1ère fois après des années, je pense qu’une bonne coupe (3 cm au moins) une fois pour toute ne leur fera pas de mal, question de repartir sur des bases saines et d’instaurer une routine plus régulière.

Quid si je préfère garder ma longueur et couper 3 cm à la fin de l’année ?

Le fait est que si vous faites cela, vous serez encore plus perdante, tout simplement parce que vaut mieux couper 1 cm régulièrement que de couper 3-4 cm à la fin de l’année. En effet se traîner des cheveux abîmés sur toute l’année est justement la raison qui va vous empêcher de retenir vos longueurs car vous allez expérimenter de la casse, avoir des nœuds, et tout cela pour finir par couper à la fin de l’année ; donc non seulement vous aurez eu plus de casse qu’à la normale pendant l’année mais en plus vous allez devoir encore couper les 3 cm à la fin de l’année : ne vous y risquez pas, vous êtes automatiquement perdante !

Faut-il une paire de ciseaux spéciale ?

Alors là, la réponse est oui sans hésiter ! Pour mes 2 premières coupes de pointes, j’avais utilisé un ciseau de couture. Pour ma 3e coupe, j’ai investi dans la paire de ciseaux adéquate et j’ai pu constater que mes pointes sont restées « fraîches » plus longtemps. La conclusion que je tire de ces 2 expériences est qu’avec la bonne paire de ciseaux, les pointes s’effilent moins vite et cela permet ainsi d’éviter de devoir couper trop souvent.

Cette paire de ciseaux se trouve facilement en magasin/supermarché et coûte moins de 8 €. Il est normalement spécifié sur l’emballage que la paire de ciseaux est destinée à la coupe des cheveux.

Comment couper : 2 méthodes

La 1ère méthode est celle de la coupe sur vanilles (twists). Je recommande uniquement cette méthode lorsqu’on procède à une coupe importante. Par contre si vous envisagez de couper 1cm, vaut mieux être plus précise et couper sur cheveux libres, tout simplement parce que nos cheveux ne poussent pas de manière égale partout et donc vaut mieux procéder par petite portion et couper « le bon cm » au bon endroit. En effet si vous faites une coupe de 1 cm sur vanilles, le problème qu’il risque de se poser est que dans la vanille vous aurez peut-être des cheveux plus courts qui ne vont pas bénéficier du coup de ciseaux et donc quelque part votre travail sera bâclé et vous continuerez à avoir des nœuds à certains endroits ce que vous ne voulez certainement pas.

La coupe des pointes est une pratique que l’on n’applique que 2 à 4 fois par an, prenez votre temps pour le faire dans les règles de l’art, vos cheveux vous diront merci !

Info utile : méfiez-vous des produits miracles qui disent réparer les pointes fourchues car lorsque les pointes sont abîmées, la seule manière de les réparer est de les couper. En effet lorsque vous avez des pointes fourchues, cela signifie que la pointe de votre mèche de cheveu s’est séparée en 2 parties et malheureusement il n’existe aucune formule miracle ni procédé chimique qui peut permettre de recoller cela à part un bon coup de ciseaux !

Continue Reading

Cheveux et Compléments Alimentaires : Ce qu’on NE VOUS dit pas

Il existe énormément de marques de compléments alimentaires sur le marché! On peut même en trouver facilement en supermarché pour moins de 8€ la boîte. On en trouve aussi des 4 fois plus cher et c’est vrai qu’on pourrait être tenté de penser que plus c’est cher, mieux c’est! S’il est vrai que les bons compléments alimentaires (ceux qui ont une efficacité sans appel) ont souvent un certain coût (ce qui semble justifié au vu de ce que vous allez découvrir dans la suite de cet article), tous les compléments alimentaires « haut de gamme » ne se valent pas! On sait aujourd’hui que le prix n’est très souvent qu’une stratégie marketing pour améliorer la valeur perçue d’un produit aux yeux des consommateurs. Autant pour un vêtement, une chaussure ou un sac à main on peut s’en foutre, autant pour ce qui est de sa santé, et ici en l’occurrence de la santé de ses cheveux, on préfère ne pas être berné par le packaging, le marketing et le prix qui accompagnent souvent les produits concernés car on attend un réel résultat derrière!

Alors où est ce que je veux en venir avec ce long discours? Après moi même m’être « fait avoir » par quelques marques de compléments alimentaires dont je tairai le nom, c’est tout à fait par hasard que je suis tombée sur la vraie science derrière les compléments alimentaires et j’ai été choquée par ce que j’ai découvert. Écrire cet article me fait réellement sourire car je me rappelle que quelques temps après avoir communiqué à ma sœur qui vit aux USA et que je coache dans son parcours capillaire, l’information que je suis sur le point de partager avec vous, c’est toute ébahie qu’elle m’avait appelé pour me dire et je la cite:

« Eh Sonia, tu avais raison ! J’ai vu l’autre jour une émission sur les compléments alimentaires et ils ont dit exactement ce que tu me disais à propos du potentiel d’assimilation de ces vitamines ; une enquête a été menée ici et il a été prouvé que la plupart de ces compléments alimentaires  ne disposent que d’un quota actif de 5%, voire moins dans certains cas » !

Qu’est-ce que cela veut dire concrètement ? Eh bien tout simplement que ce n’est pas parce qu’il est écrit sur la boîte :

150% d’apport journalier en vitamine B6

Que votre organisme réussit à synthétiser les 150% et c’est là où la plupart des gens sont floués lorsqu’ils décident de prendre des compléments alimentaires, que ce soit pour les cheveux ou pour un autre but.

  • Le % de vitamines et/ou minéraux présent dans un complément alimentaire est une chose
  • La capacité d’assimilation de ce % en est une autre, et ces 2 données ne vont pas automatiquement de pair.

A quoi bon avoir 150% de vitamine B6 si mon corps ne peut en assimiler que 5% ? C’est du grand n’importe quoi je vous l’accorde.

Comment alors être sûr de la capacité d’assimilation ?

Comment reconnaître de

BONS Compléments Alimentaires

C’est très simple, tout se joue au niveau de l’origine des compléments alimentaires que vous prenez et pour cela 2 choses :

  • Ils doivent être d’origine végétale : tout aliment provenant d’une source végétale présente un meilleur potentiel d’assimilation pour le corps de manière indiscutable car il est sous une forme que le corps arrive à digérer et à synthétiser facilement, sans rentrer dans des processus complexes de décomposition, qui sont épuisants et acidifiants pour l’organisme.

Malheureusement, la plupart des compléments alimentaires présents sur le marché sont d’origine chimique, ce qui est inorganique pour le corps. En effet, la molécule active de ces compléments (en plus d’être de qualité médiocre car chimique) est généralement enrobée par un tas de métaux lourds et donc non seulement le corps devra abattre un travail de titan pour « casser » le comprimé et récupérer l’ingrédient actif (ce qui va épuiser les reins au passage) mais en plus tout ce qui ne sert à rien au corps va y rester car le corps ne saura pas l’éliminer. Donc ici on se retrouve avec un double problème car non seulement le % d’assimilation est insolemment bas, mais en plus toutes ces matières chimiques qui constituent ces compléments vont se déposer dans notre corps et l’intoxiquer (étant donné qu’ils sont inorganiques, il est très difficile pour le corps de les éliminer et donc ils vont stagner dans notre organisme).

  • Et certifiés biologique : connaissant la situation de l’industrie agroalimentaire d’aujourd’hui (utilisation à outrance de pesticides, modifications de la structure des aliments pour des besoins de production de masse et de manière rapide).

L’avantage des bons compléments alimentaires est qu’ils peuvent vous aider à atteindre plus rapidement vos objectifs capillaires car en général, ils contiennent les doses journalières suffisantes de vitamines et minéraux dont le corps a besoin (comprenez par là un fort potentiel d’assimilation). Bien entendu ces compléments alimentaires ne remplacent en aucun cas une alimentation saine mais vu que ce n’est pas toujours évident d’atteindre les doses journalières requises au travers de l’alimentation (ou alors il faudrait avoir une alimentation 100% crudivore et super bien équilibrée), ils peuvent, combinés à une alimentation saine, vous apporter un véritable boost au niveau de la pousse de vos cheveux.

Un autre point important à propos des bons compléments alimentaires est qu’il est préférable qu’ils soient sous forme de « gélules » que sous forme de  comprimés (les gélules sont plus faciles à digérer et à assimiler).

La capacité d’absorption, lorsque toutes ces conditions sont respectées, tourne autour de 60 à 70%, ce qui est très loin des 5% de certains.

Faut-il prendre des compléments alimentaires

spécifiques pour les cheveux ?

Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de choisir des compléments alimentaires crées spécialement pour les cheveux surtout qu’en général ces compléments alimentaires ne s’inscrivent pas dans la démarche dont je vous ai parlé plus haut. Et qu’on se le disent bien: en alimentation, toutes les vitamines et minéraux contenus dans les aliments vont impacter notre santé générale mais aussi celles de nos cheveux donc je ne vois pas pourquoi il serait nécessaire de se tourner vers des compléments alimentaires « cheveux » alors qu’il existe d’excellentes marques de compléments alimentaires (multi-vitamines) qui respectent les conditions citées plus haut et qui possèdent de forts dosages de vitamines mais aussi une forte capacité d’assimilation.

Le seul avantage que je pourrais trouver à ces compléments alimentaires « cheveux » c’est que en général, ils sont assez bien dosés en Biotine (encore appelée Vitamine B8, H ou B7) comparé aux compléments alimentaires classiques et la Biotine serait une vitamine incontournable pour la pousse des cheveux sauf qu’il se poserait malgré tout le problème de l’assimilation. Quand bien même l’assimilation serait au rendez-vous, aucune étude n’a démontré à ce jour la corrélation directe entre la pousse des cheveux et cette vitamine, du coup on se demande si l’effet est vraiment réel ou juste psychologique? Quoiqu’il en soit cette vitamine a très bien trouvé son chemin au sein des stratégies marketing qui visent la pousse des cheveux mais moi, les seuls résultats probants que j’ai obtenus sur mes cheveux ont été grâce à des multi-vitamines d’origine végétale et certifiées bio (pas forcément super chargées en Biotine) et non aux compléments alimentaires « cheveux » que j’ai pu testés.

Les marques de compléments alimentaires que j’ai testées et qui m’ont apporté pleine satisfaction tant au niveau des cheveux qu’au niveau du bien-être (parce que oui, vous le sentez directement sur votre bien être intérieur lorsque vous optez pour des compléments alimentaires de bonne qualité), sont ceux de la marque « Garden of Life » et plus récemment ceux de la marque « Solaray ».

J’avoue que ma préférence va pour la marque Solaray car c’est extrêmement bien dosé en vitamines (et un peu moins cher aussi). Avec juste 2 ou 3 gélules par jour, on fait déjà un bon plein de vitamines et minéraux car le % de vitamines est astronomique (pour 6 gélules, nous avons 500% de vitamine A, 1333% de vitamine E, 2500% de vitamine B6, 1250% de vitamine B5, 1471% de vitamine B2, 625% de vitamine B3, 100% de Biotine, 1667% de vitamine C, , pour ne citer que ceux là; sans compter les minéraux, les enzymes et plus encore). Et donc, avec ce genre de dosage, même si on n’assimile que 60 à 70%, on reste quand même très bien loti

Continue Reading