Comme une envie de diète aux raisins!

 

Hier Samedi, jour de courses, j’ai cédé à la tentation: des raisins, des raisins et encore des raisins! C’est à ça que s’est résumée ma liste de courses pour la semaine (avec des bouteilles d’eau 🙂 ). Même si l’idée m’avait déjà traversé l’esprit 2 jours auparavant, la décision finale ne s’est prise que lorsque j’ai traversé le pas du supermarché et que je me suis retrouvée entrain de remplir mon cadis de barquettes de raisins.

Il est vrai qu’on ne peut pas dire que pour l’instant ce soit la saison du raisin, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai choisi d’opter pour les raisins noirs. L’autre option était de prendre les verts qui eux sont super mauvais pour l’instant (pas arrivés à maturité et super acides). Le plus drôle de l’histoire est que pendant que je faisais mon choix, il y avait un monsieur à côté de moi qui avait l’air de convoiter « mes raisins ». On ne peut pas dire que je lui ai vraiment laissé le choix: j’ai embarqué 6 barquettes sur 8 ( les 2 restantes contenaient trop de raisins pas assez foncés à mon goût 🙂 ). Ne dit-on pas 1er arrivé, 1er servi? 🙂

Je suis donc sortie du supermarché avec 3 kg de raisins et 10 litres d’eau, tout ce que j’aime :). Cette semaine, il sera question pour moi d’une diète ou plutôt d’une mini-diète aux raisins. Le but c’est de remplacer un de mes repas par des raisins (de 500 g à 1 kg en fonction de mon appétit 🙂 ). Celles qui ont lu cet article connaissent déjà les quantités que je m’autorise lorsqu’il s’agit d’une diète complète!

On dit souvent que les mauvaises habitudes ont la dent dure mais pourquoi (à contrario) personne ne vous prévient que les bonnes habitudes occupent rapidement votre espace? :). Et je parle par expérience car le mois passé déjà, j’avais fait une période de 10 jours 100% cru et depuis fin 2014, il me prend aussi de temps en temps de me lancer dans des diètes intermittentes ( par exemple je vais manger exclusivement des fruits et/ou des crudités 1 jour sur 2).

Ceci n’est pas pour dire que les pizzas ou autre péché gourmand me passent complètement au dessus de la tête non pas du tout! C’est juste que je me rends compte du potentiel exceptionnel du corps humain à savoir réellement ce dont il a besoin et à le réclamer haut et fort. Donc pour ceux et celles qui craignent de manger « trop sain » de peur de vivre cela comme un fardeau ou une contrainte, je vous rassure tout de suite: une fois le processus mis en place, c’est votre corps qui réclamera « son dû » 🙂 .

Comments

comments

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *