Cheveux crépus : la règle des 3P pour faire pousser ses cheveux

produit pour faire pousser les cheveux afro

Avant même de parler de soins, produits et techniques d’entretien, le conseil premier qui vous servira jusqu’au bout de l’aventure est ce que j’ai appelé les 3P : la Patience, la Pertinence, la Persévérance.

Je me suis rendu compte que beaucoup de filles se retrouvent désillusionnées après leur retour au naturel car elles constatent après un certain temps que  leurs cheveux « ne poussent plus ». Même si la pousse peut aussi être un problème, il s’agit très souvent d’un problème de rétention de longueur. Cet article n’est pas fait pour vous dire comment retenir de la longueur (je ferai certainement un article sur le sujet ultérieurement) mais pour vous donner le ou les conseils ultimes qui vous serviront même dans les moments de détresse ou de « bad hair day » les plus extrêmes.

Patience

Lorsque vous retrouvez votre texture naturelle de cheveux, sachez d’ores et déjà qu’il va falloir que vous vous armiez de patience car non seulement le cheveu crépu pousse plus lentement que les autres types de cheveux en général (0,8 cm / mois voire moins) mais en plus il pousse en spirale et donc même avec 10 cm de longueur en plus, il est souvent assez difficile de percevoir la pousse lorsque les cheveux sont dans leur état « normal » (rétrécis).

Deuxièmement, évitez de vous comparer à quelqu’un d’autre car l’important est de voir que vous avez progressé par rapport à hier et non de convoiter la pousse d’autrui : c’est une compétition que vous menez contre vous-même et contre personne d’autre. Et ça c’est souvent l’erreur que beaucoup commettent et finissent par abandonner et ne sauront jamais où elles auraient pu arriver si elles avaient continué. Ma philosophie c’est : vaut mieux avancer à pas de tortue que pas du tout. A chaque fois que tu te sens l’âme d’abandonner, rappelle toi la raison première pour laquelle tu as commencé cette aventure.

Pertinence et Persévérance

Troisièmement, ne soyez pas bornées : arrêtez de faire exactement les mêmes soins, d’utiliser exactement les mêmes produits ou les mêmes techniques lorsque clairement ils ne contribuent pas à vous faire avancer. Lorsque vous stagnez, très souvent c’est parce que vous continuez à faire les mêmes gestes en espérant un résultat différent. N’hésitez pas à tester autre chose et à inclure au fur et à mesure les bons gestes d’entretien (comme couper ses pointes régulièrement, boire beaucoup plus d’eau, mieux s’alimenter, etc.) afin d’observer le nouveau comportement de vos cheveux. Heureusement pour nous, nos cheveux adorent manger les mêmes choses que nous donc ne nous en privons pas : du miel, aux œufs, huile d’olive, thym en passant par l’argile, le citron, le gingembre, l’hibiscus, l’aloe vera…il existe un tas de produits naturels qui regorgent de bienfaits pour les cheveux donc n’hésitez pas à être curieuse, à faire vos recherches et à composer vos propres soins à la maison. Etre dans une optique de renouveau constant va définitivement vous aider à rester patiente car alors vous avez l’espoir de tomber un jour sur une pépite, sur les bons ingrédients de cuisine et les bonnes habitudes de vie qui vont faire toute la différence pour vous : testez par exemple des infusions de plantes à rajouter dans vos masques (même ceux du commerce) ; elles ne peuvent que faire du bien à vos cheveux.

Mot de la fin

Enfin, comprenez une fois pour toute que vos cheveux poussent car s’ils ne poussaient pas ou s’arrêtaient de pousser après un certain temps, vous ne seriez pas en train de faire des retouches de défrisage chaque fois que vous avez  des repousses n’est-ce pas ? Ici je parle de la période où vous étiez défrisées : on se serait toutes contentées à l’époque de se re-défriser 4 ou 8 fois tout au plus et basta mais le fait est que, nos cheveux naturels n’arrêtaient pas de repousser à la racine et même si on ne voyait pas nos cheveux devenir plus longs pour autant (parce qu’ils se cassaient car fragilisés par des défrisants trop agressifs et le manque cruel de soins), on savait quand même très bien qu’ils poussaient vu qu’on avait toujours besoin de reprendre les racines tous les 3 mois environ 🙂 .

Donc au lieu d’arriver à des conclusions tirées par les cheveux (cette figure de style ne pouvait pas mieux tomber), commençons à nous poser les bonnes questions car la pilosité crânienne a définitivement été prévue pour pousser non-stop pas comme les poils du corps qui eux effectivement s’arrêtent à une certaine longueur à moins qu’il leur faille aussi des soins particuliers pour la pousse ?? .

Comments

comments

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *